Les dernière nouvelles

Nous sommes étudiants de l’Université de La Rochelle, portant des projets éducatifs et humanitaires au Népal depuis 1998. Nous vous invitions à participer pour maintenir ces différents projets


Le Népal brièvement

Le Népal est situé sur les pentes sud de l’Himalaya et se présente comme une étroite bande de terre longue de 845 km d’est en ouest et large de 145 à 241 km du nord au sud. C’est un petit état de 147.181 km² enclavé entre deux géants et superpuissances, la Chine au nord et l’Inde au sud. Son l’altitude varie

de 60 mètres dans le Téraï à 8.848 mètres avec le Mont Everest. Cet énorme dénivelé entraine une très grande diversité de terrains et de climats et par voie de conséquence de la flore et de la faune.

Le Népal est divisé en 14 zones appelées anchal (d’ouest en est): Mahakali, Seti, Karnali, Bheri, Rapti, Dhawalagiri, Limbini, Gandaki, Narayani, Bagmati, Janakpur, Sagarmatha, Koshi et Mechi. Le pays est organisé en 75 districts et cinq «régions de développement»: l’Extrême-Ouest (Far West), le Centre-Ouest (Midwest), l’Ouest, le Centre et l’Est.

La population du Népal est estimée en 2011 un peu plus de 29 millions d’habitants, constituée de deux groupes principaux : les Indo-népalais, d’origine indienne de religion hindouiste et les Tibéto-népalais, d’origine tibéto-birmanede religion bouddhiste.

L’Hindouisme et le Bouddhisme sont les deux religions pratiquées et omniprésentes dans les rues et les campagnes du Népal, où il existe un dieu pour toutes choses.

L’économie du Népal est l’une des plus pauvres et des moins développées du monde, 42% de sa population vit au dessous du seuil de pauvreté. L’agriculture est le secteur principal de l’économie fournissant plus de 80% des emplois et représentant 40% du PNB. L’activité industrielle consiste principalement dans le traitement des produits agricoles comme le jute, le tabac, la canne à sucre et les céréales.

La communauté internationale participe à hauteur de 60% du budget de développement du pays et à hauteur de 28% des dépenses budgétaires totales. Le Népal a un réel potentiel de développement de l’exploitation hydroélectrique et du tourisme. Mais, les perspectives de développement d’autres secteurs d’activité sont limitées, en raison de son retard technologique, de ses contraintes géographiques et de son instabilité politique.